Huaisu écrivant sur une feuille de bananier

Wang, Zhen 王震

En 1922
Papier, Encre, Couleurs - Pigments
Peinture
H. 130 x l. 33.2 cm
M.C. 2010-3
Don

Cette œuvre appartient à la maturité de l'artiste. La représentation de Huaisu, l'un des plus célèbres calligraphes de la tradition chinoise et maître de la cursive folle, s'incrit dans une tradition ancienne. La biographie de Huaisu par Tao Gu (903-970) rapporte en effet que le moine avait planté des bananiers autour de son ermitage, et qu'il se servait de leurs feuilles pour ses calligraphies. Cette anecdote allait devenir un thème pictural à part entière, et notamment un sujet particulièrement cher à Ren Bonian.
La peinture de Wang Zhen est caractérisée par son trait énergique commun à la rive du premier plan et aux bambous de l'arrière plan. Les grandes lignes de cette composition peuvent être rapprochées d'une peinture datée 1914 représentant deux chèvres devant un bosquet de bambous, conservée au Metropolitan Museum. Contrastant avec cette ligne dont la force emprunte au geste du calligraphe, le visage du moine est traité dans la technique mogu, sans os, et les détails des yeux et de la barbe sont repris avec un pinceau léger. La technique du plat du pinceau visible au premier plan, est également utilisée pour décrire les masses rocheuses d'un paysage de 1924. Cette peinture constitue une habile synthèse entre le genre des personnages et l'art du paysage. La composition, particulièrement dynamique, rappelle le Bodhidharma dans un paysage de l'ancienne collection R. Ellsworth, aujourd'hui au Metropolitan Museum. Les sceaux de cette peinture peuvent être rapprochés de ceux de la grande peinture de Bodhidharma du musée Guimet.

Reference(s) : Eric lefebvre, L'Ecole de Shanghai
Fong 2001, p.62)
Wong 2006, p.78-79
Lauer 2008E
Author of the record :
LPDP_50143-10
Zoom
1/1