Forêt de bambous et champs irrigués

Wu, Guanzhong 吴冠中

Entre 1992
Papier, Encre, Couleurs - Pigments
Peinture
H. 67.8 x l. 137 x H. 88.3 x l. 158.6 x H. 91.3 x l. 161.2 cm
Signé en bas à droite : "Wu Guanzhong"
M.C. 9911
Don

L’œuvre de Wu Guanzhong est partagée entre la peinture à l’huile et technique privilégiée des années de formation et de maturité, et le travail de l’encre que l’artiste a pratiqué dès sa jeunesse, et auquel il reviendra dans les années 1970. Pour Wu Guanzhong, ce changement de médium a des implications esthétiques immédiates. Par le biais de l’encre l’artiste établit une relation non contrainte au réel qui est la condition à une approche formelle de l’art revendiquée dans ses écrits. Au cours des années 1980 le développement de ces conceptions le conduit à une abstraction progressive des formes.
La peinture intitulée Forêt de bambous et champs irrigués, donnée par Wu Guanzhong au musée Cernuschi, est l’aboutissement de ce travail. Le parti radical adopté par le peintre consiste à superposer deux plans, distincts par la seule intensité de l’encre qui signifie la distance. Le lavis sinueux évoque les remous à la surface d’un plan d’eau tandis que les traits verticaux renvoient à la densité de la forêt. Si le rythme des troncs confine à l’abstraction, le tracé des feuilles, caractéristique du bambou, semble suspendre ce processus, afin de préserver une relation suggestive au sujet représenté. La couleur est projetée en gouttes à la surface.
L’œuvre participe du même style qu’une série de peintures datées du début des années 1990, qui reprennent le même format horizontal et la composition en plans superposés. L’effet monumental propre à ces œuvres, dont le Banyan est la formulation exemplaire, est modulé dans le cas de la Forêt de bambous et champs irrigués par une conception rythmique singulière qui n’est pas sans évoquer certains maîtres de la tradition classique. L’œuvre avait été exposée lors de l’exposition rétrospective du peintre organisée au musée Cernuschi en 1993.

Reference(s) : Encres récentes de Wu Guanzhou, Paris : L’Atelier Productions, 1993
Marie-Thérèse Bobot, « Activités du Musée Cernuschi », Arts asiatiques, 1994, t. 49, p.63, p.110-117
Author of the record :
LPDP_29742-2_1
Zoom
1/1