+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Base de lampe funéraire Immortel taoïste

Base de lampe funéraire Immortel taoïste

Epoque des Han de l'Est (25-220)
Chine méridionale (provinces de Anhui, Guangdong ou Guangxi)
Bronze
H.:0,241; L.:0,113; P.:0,132
MC. 9905

Sous la dynastie des Han, des traités tels la Biographie des Immortels (Liexianzhuan) compilée par Liu Xiang à la fin du Ier siècle av. J.-C. , attestent de la croyance en d'innombrables êtres immortels qui, ayant longtemps vécu dans des zones inaccessibles, se manifestent sous différentes identités au cours des siècles. Redoutables entités dont il convient de s'attirer les faveurs, les Immortels jouent un rôle dans la montée de l'âme (hun) au ciel. Leurs représentations sont nombreuses à l'époque des Han. Ils décorent  ainsi la base de lampes à huile destinées aux tombeaux. Ils sont désignés par l'expression xian (immortel) ou yuren (homme-oiseau). C'est à cette dernière catégorie qu'appartient  cet Immortel. Il possède en effet la plupart des traits de leur iconographie. Ailé, le visage émacié aux pommettes saillantes, au nez aquilin et au menton pointu, le personnage possède des oreilles démesurément longues et des sourcils dessinant de grands arcs de cercle fortement marqués. On attribue de plus à ces êtres mythiques, entre autres caractères physiques merveilleux, des pupilles carrées.
L'Immortel repose ici sur un socle orné de chimères ailées. Les triangles du registre inférieur étroitement juxtaposés permettent de rattacher cette base de lampe à une production de Chine méridionale.
Plusieurs supports de lampe en forme d'Immortel, quasi identiques à celui du musée Cernuschi ont été retrouvés à Datong, district de Wuzhou (Guangxi) et à Fengshulin, district de Qichun (Hubei) et à Jiuzhiling, district de Hepu (Guangxi). 

Auteur de la notice : Gilles Béguin
Collection : Dynastie des Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.)
Mode d'acquisition : Achat 1993
Référence(s)

Marie-Thérèse Bobot , "Activités du musée Cernuschi" Arts asiatiques, t.49, p.110-111
Gilles Béguin, Arts de l'Asie au musée Cernuschi, Paris, Paris Musées/Findakly, 2000, p.83 
jessica Rawson,(ed.), Mysteries of Ancient China, Londres, The Trustees of the British Museum, 1996, p.176, n°86
Susan N.  Erickson "Money Trees of Eastern han Dynasty", The Museum of Far Eastern Antiquities Bulletin, 1994, n°66, p.62, fig.16
Guanggxi Zhuangzu zizhiqu wenwu gongzuodui, Hepu xian bowuguan, "Guangxi Hepu xian Jizhiling Dong Han mu" (Des tombes Han de l'Est à Jiuzhiling dans le district de Hepu, Guangxi) Kaogu, 2003, n°10, p.57-77, pl.couleurs , fig 1
Art chinois, Musée Cernuschi, acquisitions 1993-2004, Paris Musées/Editions Findakly, 2005,
p.59

  • Base de lampe funéraire Immortel taoïste ©St. Piera/Musée Cernuschi/Roger-Viollet

Base de lampe funéraire Immortel taoïste ©St. Piera/Musée Cernuschi/Roger-Viollet
© Musée Cernuschi