+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Bouteille Hu

Bouteille Hu

Fonderies de Houma
Fin du VIe – début du Ve siècle av. JC. Fin de l’époque des Printemps et Automnes (770 – 481 av. JC)
Shanxi
Bronze
H: 43.8 cm (H : sans le couvercle 33.6 cm) L : 32.1 cm P : 28.7 cm
M.C.2004-6

L’œuvre, longtemps conservée dans une collection prestigieuse située sur une île au large de l’Eurasie, est caractéristique des fonderies de Houma au Shanxi. Les vestiges de ces fabriques situées près du village moderne de Niucun ont été fouillés de 1957 à 1965. Ils se trouvaient près de l’antique Xintian, capitale de l’ancienne principauté de Jin, l’un des états les plus puissants de Chine septentrionale à partir de 632, dépecé cependant en 453 par les grands officiers à la tête des trois armées du pays. Les milliers de fragments de moule retrouvés permettent de reconstituer l’importante production de ces ateliers. Ainsi les motifs sur certains d’entre eux peuvent être étroitement comparés à des détails d’ornementation d'un autre hu du musée Cernuschi 

Les fonderies de Houma pourvoyaient en vaisselle métallique de qualité inégale une large clientèle dispersée dans tout le nord de la Chine, mais fournissaient également en pièces de prestige l’aristocratie du Jin. Par leur qualité exceptionnelle, un petit nombre de vases participent de ce second groupe.

Ce hu s’inscrit parfaitement dans cet ensemble prestigieux. Toutes ces pièces présentent de grandes affinités mais également de petites différences qui attestent de l’habileté des fondeurs de Houma, s’adaptant aux souhaits de leurs divers commanditaires. Toutes possèdent des formes d’un équilibre parfait et une taille dépassant les 0.40m. Elles sont toutes décorées de registres horizontaux constitués d’entrelacs que forment les corps stylisés de reptiles mythiques à peine reconnaissables. Le registre le plus important au milieu de la panse est garni de grands masques de taotie. Ce motif, tombé en désuétude plusieurs siècles auparavant, participe des thèmes archaïsants en usage dans les fonderies de Houma.

Ces hu sont également pourvus de deux poignées en forme de félin, placées en haut de la panse. Ces poignées divisent ainsi les récipients en deux faces.

Il convient de noter que sur tous ces vases, les masques de taotie sont décollés par rapport à l’axe vertical de chacune des faces, comme si le bronzier n’avait pas tenu compte du décor lors du positionnement dans le moule des anses déjà réalisées pour la coulée finale. Leur aspect évoque des félins. Sur le hu du musée Cernuschi, ils sont représentés galopants. Sur les autres vases, à l’arrêt, ils tournent la tête en arrière.

Les registres rubanés sont séparés les uns des autres par des moulurations tantôt ornées d’une frise d’animaux passant (Shanghai), tantôt de motifs cordés (British Museum, Freer Gallery), ou encore de figures géométriques (musée Cernuschi). Seuls les hu du British Museum et du musée Cernuschi ont conservé leur couvercle, constitué de larges « pétales » de bronze rabattus et ajourés.

Auteur de la notice : Gilles Béguin
Collection : Époque des Printemps et Automnes (770-481)
Mode d'acquisition : Don de M. et Mme Yves et Lotus Mahé et de M. et Mme Philippe et Eliane Wahl en préfiguration de la réouverture du musée après rénovation, 2004.
Référence(s)

Institute of Archeology of Shanxi Province, Art of the Houma Foundry, Princeton (NY)/Chichester (West Sussex), Princeton University Press, 1996;  p.89, n°25; p.102, n°98; p.149, n°107; p.322, n°681; p.330, n°711; p.334, n°724
Jenny F. So, Eastern Zhou ritual Bronzes from the Arthur M. Sackler Collections, vol.III p. 40; p.42, fig.54,  New York, Arthur M. Sackler Foundation/Washington, Arthur M. Sackler Gallery, Smithsonian Institution, 1995
Masterpieces of Japanese and Chinese Art from the British Museum, 1987, p.146-147, n°109; 
MIZUNO, Seiichi, In Shû seidôki to gyoku Bronzes and Jades of the Ancient China, vol.3,p.107, pl.IIIB, n°69 Tokyo, Nikon Keizai Shinbunsha, 1959 (réed. Minao Hayashi, 1989)
Georges Salles"Les Bronzes de Li-Yu", Revue des arts asiatiques, 1931, t.8, n°3, p.146-158
FONG Wen(ed.) The Great Bronze Age of China; Londres, Thames and Hudson/ New York, The Metropolitan Museumof Art, 1980, p.267-268, 2177, n°69
John Alexander Pope-Rutherford Gettens- James Cahill- Noël Barnard, The Freer Chinese Bronzes, vol.I p.496-497, pl.91, n°97, Catalogue, Washington D.C., Smithsonian Institution, 1967, (Oriental Studies, 7)
Art chinois, Musée Cernuschi, acquisitions 1993-2004, ParisMusées/Editions Findakly, 2005, p. 28-29

  • Bouteille Hu

Bouteille Hu
© Musée Cernuschi