Aux millénaires de pouvoir impérial fait suite une République fondée en 1912. Le nouveau régime doit faire face à de multiples difficultés : dictature de Yuan Shikai entre 1914 et 1916, affrontements entre chefs de guerre jusqu’à la victoire de Jiang Jieshi (Tchang Kai-chek) en 1927, invasion japonaise de 1937 et, enfin, guerre civile entre armée nationaliste et forces communistes de 1946 à 1949. Ces dernières remportant la victoire, la Chine de la seconde moitié du XXe siècle est dirigée par le Parti Communiste Chinois et marquée par les oscillations de sa politique, dont les moments principaux ont été le Grand Bond en avant, la Révolution culturelle et l’ouverture relative de la Chine à partir des années 1980. Cette histoire mouvementée a été...

accompagnée de la pénétration de nouveaux modèles intellectuels et artistiques issus de l’Occident et du Japon.  Ceux-ci ont permis aux artistes chinois de renouveler leur vocabulaire plastique traditionnel, mais aussi d’adapter les techniques occidentales à leur sensibilité et nécessités historiques. Le Musée Cernuschi a fortement soutenu la création contemporaine chinoise à partir de 1946. Il a organisé de multiples expositions et a fait entrer dans ses collections de nombreuses peintures d’artistes vivants, considérés rétrospectivement comme parmi les plus importants de la scène artistique chinoise du XXe siècle. Cette politique, poursuivie jusqu’à nos jours, a permis de constituer en dehors de Chine une collection d’œuvres contemporaines de premier plan, aussi bien en termes quantitatifs que qualitatifs.