La période des Han de l’Ouest (206 av.-9 apr. J.-C.) voit se développer un puissant état centralisé et s’ouvrir les routes de l’Asie centrale. Au cours des Han de l’Est (25-220) le bouddhisme est introduit à la cour.

La dynastie des Han de l’Ouest (206 av. J.-C. - 9 ap. J.-C.), dont la capitale est établie à Chang’an, l’actuelle Xi’an, est une époque de référence dans l'histoire de la Chine. Elle s'inscrit dans la continuité de l'époque des Qin et marque l'avènement de la Chine impériale. Comme l'indique la permanence du découpage des territoires en commanderies (jun) et préfectures (xian). Ainsi les Han pratiquent une politique de grands travaux, à l'instar des Qin. Ils développent un empire puissant et centralisé qui étend ses frontières vers l’Asie centrale et obtiennent, par le biais d'ambassades et l'ouverture des voies vers l'Asie centrale, notamment de la vallée de l'Ili et du Ferghana, les fameux chevaux « capables de parcourir mille lieues en un jour...

». La dynastie des Han de l’Est (25-220) fait suite à l’intermède du règne de Wang Mang (dynastie des Xin, 9-24 ap. J.C.) qui déplace la capitale à Luoyang. Le bouddhisme, attesté dès le Ier siècle de notre ère, fait son entrée à la cour impériale. En dépit d’une civilisation raffinée, la dynastie des Han de l'Est ne retrouve pas le rayonnement de ses prédécesseurs. Elle est marquée par la faiblesse de ses empereurs et l'influence grandissante des eunuques. Dans les arts, des décors dynamiques, constitués de contre-courbes ponctuées d’excroissances nuageuses, dominent. L’artisanat bénéficie des revenus agricoles d’une élite policée et élégante, solidement ancrée sur ses propriétés foncières. Il est également encouragé par le gouvernement qui crée, notamment au Sichuan, des manufactures de laque. Dans l’iconographie à partir du IIème siècle avant J.-C. apparaissent les Immortels représentés comme des êtres hybrides. Leur popularité va de pair avec l’émergence de la croyance en des lieux post-mortem tels que le séjour de la Reine Mère de l’Occident sur le mont Kunlun.