Musicien céleste

206
Pierre
Statue
H. 43.5 x l. 30 x P. 3 cm
M.C. 10013
Don manuel, Société des Amis du musée Cernuschi

Musée Cernuschi, 5ème niveau (Mezzanine), salle sculpture, vitrine 1

Bien qu’on ignore sa provenance exacte, l’œuvre peut-être étroitement comparée aux sculptures des cavernes de Yungang (Shanxi), aménagées à partir de 460.
Le relief faisait partie des groupes des divinités volantes et musiciennes qui pouvaient décorer les retombées des plafonds et les arcatures surmontant les ouvertures, ou les niches abritant les statues des Buddha et des Bodhisattva. Ces déités mineures sont communes aux iconographies bouddhiques et hindoues. Ainsi, le génie du Musée Cernuschi appartient au groupe des gandharva, musiciens au service d’Indra, le roi des dieux. Ils résident dans une cité fantasmatique et merveilleuse du nom de Gandharvanagara.
Le musicien du Musée Cernuschi joue du pipa, instrument à cordes originaire d’Asie Centrale mais adopté à date ancienne par la Chine. Les cavernes de Yungang présentent de nombreux groupes de musiciens, particulièrement les grottes n° 6, 7, 8 et 16, qui ne sont pas sans affinités avec celui du Musée Cernuschi.

Référence(s) : Gilles Béguin, activités du musée Cernuschi, Arts asiatiques, 1999, t.54, p.127-128
Gilles Béguin, "Le Musicien Céleste du musée Cernuschi", La Revue du Louvre et des musées de France, 1999, n°5, p. 31-34
Gilles Béguin (dir.), Arts de l'Asie au musée Cernuschi, Paris , Paris Musées/Findakly, 2000, p.91-92, 204  
Art chinois, Musée Cernuschi, acquisitions 1993-2004, Paris Musées/Editions Findakly, 2005, p.79-80-81
LPDP_24508-2_1
Agrandir
1/2
LPDP_25901-17_1
Agrandir
2/2