+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Coq

Coq

LEE Ungno

Encre sur papier
33,2 x 31,6 cm
MC 10385

Lee Ungno est un personnage particulièrement important pour le développement de l’art coréen contemporain et pour la transmission de l’art pictural d’Extrême-Orient en France. Il appartient à la première génération d’artistes coréens à s’être approprié les tendances modernistes. De plus, son goût de l’enseignement lui a permis tout autant de diffuser ces innovations en Corée que les techniques traditionnelles de peinture coréenne en France.

En effet, Lee Ungno fonde en 1964 l’Académie de peinture orientale de Paris, sous le patronage de Vadime Elisseeff, alors directeur du musée Cernuschi. L’objectif de l’enseignement qu’il délivre consiste en la transmission au public occidental d’un art de peindre traditionnel dans l’Asie des caractères. De 1971 à 1988, le peintre fait ainsi des démonstrations et assure de manière hebdomadaire des cours dans les murs du musée Cernuschi.  

Il donne en 1980 quelques peintures au musée et constitue ainsi un premier fonds qui, complété par la donation de sa veuve en 1989, se monte à une trentaine de peintures et calligraphies. Dans la plupart de ces travaux, il adopte un style, certes en retrait de ses productions personnelles les plus audacieuses (voir la section nouvelles acquisitions), mais qui ne se contente pas de reproduire des poncifs de la peinture à l’encre. Le trait est vigoureux ; il privilégie le plus souvent l’équilibre des compositions et l’expressivité à la transcription réaliste des formes.

Auteur de la notice : Mael Bellec
Collection : Arts graphiques
Mode d'acquisition : Donation Lee Ungno, 1980
Référence(s)

Korean journal of art criticism, t.112, Mars 2014.

LEE Ungno, coq, 1977
© Musée Cernuschi