+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Dynastie des Ly et des Trân (XIe-XIVe siècle)

Dynastie des Ly et des Trân (XIe-XIVe siècle)

Malgré la mise en place d’un contrôle direct de l’administration dans les régions du nord du Vietnam à la suite de la révolte des sœurs Trung en 43, les soulèvements contre le pouvoir chinois étaient fréquents dès le IIIe siècle. Entre 544 et 603, le Royaume des Dix mille Printemps fondé par Ly Bon, magistrat de la région de Hanoi, est une première étape vers l’indépendance. Au nord, la Chine était morcelée depuis le IIe siècle, car bien avant la chute définitive des Han de l’Est en 220, le pouvoir effectif était aux mains de chefs régionaux peu enclins à se soumettre à une cour impériale affaiblie par les luttes intestines. Dès la chute des Han, l’empire éclata entre une multitude de royaumes dont les dynasties ne duraient parfois que quelques années. Les dynasties régnant sur le sud de la Chine tentaient de maintenir leur pouvoir sur le bassin du fleuve Rouge, mais leur corruption et la pression des taxes destinées à financer les troupes attisèrent le désir d’émancipation des Vietnamiens.

Les dynasties Sui (581 – 618) et Tang (618 – 907) parvinrent à réunifier la Chine qui réaffirma son emprise sur le nord du Vietnam. Pourtant, de nombreux soulèvements ébranlèrent le joug chinois tout au long de cette période.

Finalement, le Xe siècle vit la fin d’un millénaire de domination chinoise, avec la chute des Tang et l’expulsion de l’administration chinoise. En 939 fut établi le royaume du Dai Co Viet. Jusqu’en 1009, les trois dynasties Ngo, Dinh et Lê se succédèrent sur le trône de Hoa Lu, la capitale, située à 80 km au sud de Hanoi.

Les dynasties Ly (1010-1225) et Trân (1225-1400) sont considérées comme les plus brillantes de l’histoire du Vietnam. La capitale est établie à Thang Long, l’actuelle Hanoi, et le royaume prend le nom de Dai Viet, « le Grand Viet ». Le bouddhisme devient religion d’état. Les écoles fleurissent et les concours d’état sont développés. Le réseau routier est amélioré, ainsi que l’endiguement du fleuve Rouge. Le commerce maritime et terrestre connaît un essor sans précédent.

Au niveau politique, au nord, les Ly et les Trân repoussent régulièrement les assauts chinois. Les Trân sont célèbres pour avoir su repousser par trois fois les assauts de l’Empire mongol, en 1257, 1284 et 1288. Parallèlement, sur le front sud, ils poursuivent le mouvement de la Marche vers le Sud amorcé par les Lê antérieurs au Xe siècle. Ainsi, le royaume du Champa au centre de l’actuel Vietnam sera lentement absorbé, puis viendra le tour des confins méridionaux de l’Empire khmer. La plaine du Mékong sera finalement atteinte au XVIIe siècle.

 

Retrouvez les oeuvres du musée Cernuschi sur le site des collections des musées de la Ville de Paris

  • Petite jarre
    Petite jarre Dynastie des Ly (1009–1225) - Grès blanchâtre à couverte vert pâle
  • Bol
    Bol XIe-XIIIe siècle - Grès blanchâtre à couverte ivoire
  • Bol
    Bol Fin XIIIe – XIVe siècle (dynastie des Trân) - Grès blanc, oxyde de fer sous couverte ivoire
  • Coupe à décor de poissons
    Coupe à décor de poissons Dynastie des Trân (XIIIe-XIVe siècles) - Grès gris revêtu de couverte céladon