+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Modèle d'habitation

Modèle d'habitation

Époque de Giao Chi (Ier – IIIe siècle)
Terre cuite rosée
H : 14 cm Base carrée : 30 cm de côté env.
M.C. 11254

Le musée Cernuschi possède une collection assez riche de modèles d’habitations provenant des tombes fouillées par Olov Jansé dans les années 1930. Ce type d’objet était offert au défunt, selon l’habitude née en Chine à l’époque des Han Postérieurs. Cette coutume répondait à la fois à la croyance en la survie de l’âme sensitive po (魄) du défunt dans la tombe, âme qu’il s’agissait de divertir par le spectacle symbolique de ces architectures et de ces figurines miniatures, mais aussi au développement de grands domaines fonciers vivant de manière presque autarciques, autour desquels s’organisait vie locale, de manière toujours plus indépendante du pouvoir central Han qui se sclérosait.

L’offrande de modèles architecturaux aux défunts de haute extraction sociale fut reprise au Vietnam. Cependant les modèles se distinguent de ceux retrouvés en Chine : ils sont composés de différents éléments indépendants. Ce modèle-ci est composé de quatre bases carrées (les deux autres ne sont pas photographiées) où s’élèvent des murets parallèles. Les pavillons d’étage sont simplement posés sur les murets, de même que les toits sont simplement posés sur les murs des pavillons. Une échelle permet d’accéder aux pavillons d’étage. Différents équipements domestiques occupent la cour centrale : un appentis couvert, une mangeoire, une auge. Les toitures sont constituées de bottes de joncs noués, et non pas de tuiles comme c’est le cas pour les modèles chinois. Les ouvertures sont étroites et les seuils des portes surélevés.

La terre utilisée présente une qualité intermédiaire entre celle utilisée pour les deux types de récipients en céramique que l’on retrouve dans les tombes de l’époque. Elle est plus grossière que l’argile rose pâle des fines céramiques de petite à moyenne taille, mais plus fine que celle des grandes jarres aux décors géométriques estampés ou gravés. De nombreux petits grains de quartz se mêlent à la pâte de la plupart des pièces. La couleur de la terre cuite prend des nuances allant du rouge orangé presque brique à une teinte grisée plus ou moins claire. Aucune trace de glaçure ne vient orner ces modèles, contrairement à la pratique chinoise.

Auteur de la notice : Anne Juin
Collection : Période de la domination chinoise (Ier - Xe siècle)
Mode d'acquisition : Mission Janse, 1934-1935
Référence(s)

Monique Crick, Viêt Nam : Collection vietnamienne du musée Cernuschi, Editions Findakly - Paris-Musées, 2006, p. 86

  • Céramique funéraire. Terre cuite (Mingqi), ferme fortifiée de type vietnamien

Céramique funéraire. Terre cuite (Mingqi), ferme fortifiée de type vietnamien
© Musée Cernuschi