+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Nu

Nu

San Yu [Chang Yu] 常玉
1901-1966

Années 1930
Encre sur papier
H 26,5 cm ; L. 42,9 cm
M.C. 9902

Inscription et signature : 玉SANYU « Yu »

 

Les mémoires de Pang Xunqin ont transmis une image extrêmement vivante de Sanyu dessinant à l’Académie de la Grande Chaumière. Après avoir décrit les s »ances de modèle vivant comme des exercices chronométrés à l’étude, Pang Xunqin évoque la présence de Sanyu dont la pratique virtuose de l’encre transcende les règles du genre. Au cours de ses improvisations, Sanyu embrasse d’un même regard la scène et la salle, abolissant les distances entre le modèle et le dessinateur, pour le plus grand plaisir du public. Pang Xunqin affirme que Sanyu n’hésite pas à représenter des personnes nues assises dans le public, transformant occasionnellement un modèle masculin en un nu féminin.

C’est sans doute à cette faculté fondamentale de transformation qu’il faut relier les déformations anatomiques souvent soulignées dans l’œuvre de Sanyu par les critiques : nombre d’entre eux ont mis en parallèle les disproportions de ses nus avec la photographie surréaliste. Ainsi Jean-Claude Riedel, qui défendit l’œuvre de Sanyu à travers de nombreuses expositions et fit don de deux dessins au musée Cernuschi, relève les analogies entre les procédés créatifs de Man Ray et de Sanyu, tant au plan du cadrage et des points de vue que de leurs conséquences sur la perception du corps dans l’espace.

À la sute de Chen Yanfeng, Eugene Wang a rapproché les nus de Sanyu des photographies d’André Kertész, dans une convaincante invitation à une lecture surréaliste de l’œuvre de l’artiste chinois. La confrontation du modèle et du dessinateur montre que le trait disproportionné ou caricatural, qui affecte autant les corps que les visages, est la manifestation d’une tendance à la transformation caractéristique de l’œuvre graphique de Sanyu.

Auteur de la notice : Eric Lefebvre
Collection : Chine moderne et contemporaine ( depuis 1911)
Mode d'acquisition : Don Jean-Claude Riedel, 1993
Référence(s)

Chen Yanfeng, Sanyu (1900-1966). Une chanson nostalgique, Bali de yi qu xiangsi, [s.l.], 1981

 

Chen Yanfen, « Sanyu », Yishujia, 1995

 

Eugene Wang, « Sanyu ou un surréaliste chinois à Paris », in Jean-Paul Desroches (dir.), Sanyu : l’écriture du corps, Milan, Skira, 2004

  • nu_allonge.jpg


© Musée Cernuschi