+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Récipient gui

Récipient gui

Ière moitié du XIème siècle av. J.-C., période de Anyang (vers 1300 - vers 1050 av. J.-C.)
Bronze
11,2 cm x 21,8 cm x 16,9 cm
M.C. 8759

Inscription : Pour l’investiture de Ding, père du clan Shi


Les gui sont des récipients destinés à contenir des céréales en grains, riz, millet ou sorgho. Pourvus ou non d’anses, ils ont la forme d’un bol, de plus ou moins grande taille, reposant sur une base annulaire. Attestés dans les tombes dès l’époque de Erligang (vers 1550-vers 1300 av. J.-C.), ils sont fréquents à l’époque de Anyang (vers 1300-vers 1050 av. J.-C.) et se généralisent sous les Zhou de l’Ouest (vers 1050-771 av. J.-C.).

L’exemple ici commenté est représentatif de ce groupe. La panse est couverte d’un décor de losanges contenant des spirales quadrangulaires, variations sur le motif de leiwen et chacun présente en son centre un bouton fortement en saillie.

Le registre du col porte une suite de motifs animaliers stylisés et réduits à de simples yeux à la pupille étroite séparée par des groupes de spirales complexes. Ce bandeau, sur chacune des deux faces du vase, porte une tête d’ovin aux cornes recourbées. La partie supérieure des deux anses est en forme de masques de bovin. Les anses elles-mêmes se terminent par un crochet tourné vers l’extérieur. V. Elisseeff reconnaît dans ce motif la simplification d’un thème plus ancien représentant un animal dévorant un oiseau.

Il existe dans les collections de nombreux gui comparables à celui-ci. L’inscription de la pièce de Cernuschi, aux caractères de forme encore très zoomorphe, la rattacherait à l’époque des Shang alors que de nombreux récipients semblables dateraient du début des Zhou de l’Ouest (vers 1050-771 av. J.-C.). 

Auteur de la notice : Gilles Beguin
Collection : Dynastie des Shang (env.1550-env.1050 av.J.-C.)
Mode d'acquisition : Achat, 1955
Référence(s)

Gilles Béguin, Art de l’Asie au Musée Cernuschi, Paris Musées / Findakly, 2000, p.39.


© Musée Cernuschi