+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Vase (kabin)

Vase (kabin)

Kyôto
XXe siècle
Grès
H : 38.5 cm ; L : 23 cm
M.C. 8752

Rokubei VI prit le nom et la suite de la lignée familiale en 1945, succédant à son père Kiyomizu Rokubei V dit Rokuwa (1874-1959).

Ce vase fut prêté par l'artiste pour l'exposition qui se tint au musée Cernuschi puis au musée de Vallauris en 1950. Dans le catalogue, Rokubei VI y est classé sous la rubrique "Céramistes de l'école officielle", après Itaya Hazan, considéré comme le "doyen des céramistes de l'école officielle", et Kiyomizu Rokuwa. Le texte énumère les nombreuses distinctions et récompenses obtenues par l'artiste : "Élève de l'École supérieure de peinture de Kyôto. Expose au Salon national [Nitten] depuis 1927. Deux grands prix. Membre du jury. Appartient au "Club des céramistes de Kyōto" [...]." Puis il est précisé que la technique de ce vase est "traditionnelle dans la famille des Rokubei". Une influence de l'école Mingei, dont les représentants les plus célèbres furent Hamada Shōji (1894-1978) et l'Anglais Bernard Leach (1887-1979), est perceptible, même si Hamada Shōji est classé dans une section différente, celle du "mouvement de rénovation des arts populaires", entre Kawai Kanjirō (1890-1966) et Funaki Michitada (1900-1963).

En 1961, Rokubei VI participa à l' "Exposition d'oeuvres de céramistes contemporains de Kyōto à la Manufacture nationale de Sèvres". La notice du catalogue le présente ainsi : "Il continue la céramique traditionnelle de Kyōto et s'efforce de la moderniser. Il a exécuté beaucoup d'oeuvres en verni coloré (vert, jaune et bleu) et aujourd'hui essaye une céramique de sens primitif".

Auteur de la notice : Michel Maucuer
Collection : Arts décoratifs du Japon
Mode d'acquisition : Don de l'artiste, 1953
  • Vase (kabin)

Vase (kabin)
© Musée Cernuschi