Paysage abstrait

Zhu, Dequn 朱德群

Entre 1993
Papier, Encre
Peinture
H. 55.5 x l. 67.1 x H. 66.3 x l. 77.5 x H. 70 x l. 91.6 cm
Signé en bas à droite : "Wu Guanzhong"
M.C. 9917
Don

Depuis ses années de formation, Chu Teh-Chun n’a jamais perdu le contact avec le travail de l’encre, auquel il semble s’être exercé de manière continue. Toutefois, pour des raisons diverses, cet aspect de son travail a longtemps été réservé à l’atelier. Étudiant aux Beaux-Arts de Hangzhou à la fin des années 30, le cœur de son apprentissage est constitué par la technique à l’huile, et son attirance pour la peinture traditionnelle s’exprime en marge du cursus universitaire. Le style inspiré de sa rencontre avec la peinture non-figurative à Paris dans les années 50 s’impose sous la forme de peinture à l’huile qui reste le médium privilégié du peintre. Ainsi le travail à l’encre, s’il n’a cessé de nourrir l’œuvre de Chu Teh-Chun  dans son évolution, est resté longtemps en retrait.
Dans l’ouvrage de Pierre Cabanne consacré au peintre en 1993, des huiles retraçant l’itinéraire du peintre de manière rétrospective sont publiées en vis-à-vis d’encres récentes datées de 1993. Une photographie d’atelier montre l’artiste et l’auteur face à une série de peintures à l’encre dont la composition s’apparente à l’œuvre du musée Cernuschi. Toutefois, si ces peintures ont la spontanéité de l’esquisse, cette dernière se distingue par son caractère achevé : un fini emprunté à ses compositions à l’huile. La peinture témoigne en effet d’apports en encre successifs. Les plages et taches constituent des masses autour d’une mince frange laissée en réserve. Au sein de cet espace les points et les lignes, figures de la concentration ou du dégagement, sont des vecteurs d’énergie.

Référence(s) : Pierre Cabanne , Chu Teh-Chun, [s. l.] Cercle d’art, 1993
Auteur du fichier :
LPDP_38740-7
Agrandir
1/1