Jarre bu 瓿

En 206
Grès, Céramique tournée, Glaçure = Couverte
Vaisselle et ustensile de cuisine, Jarre
H. 32.5 x D. 31.5 cm
M.C. 8993
Achat

Les jarres bu 瓿 sont des récipients arrondis communément réalisés en céramique dans l’Est de la Chine entre la seconde moitié des Han de l’Ouest et la fin de la dynastie des Han de l’Est.
La manufacture de céramiques revêtues de couverte remonte aux Shang (1765-1122 av. J.-C.). Au cours de la dynastie des Zhou (1122-256 av. J.-C.), elle se diffusa du bassin du Huanghe 黄河 à la vallée du Changjiang 長江. Le cours inférieur de celui-ci devenant sous les Royaumes Combattants (453-222 av. J.-C.) la principale région de production.
La jarre du musée Cernuschi appartient à un type caractéristique de la période comprise entre le 1er siècle av. J.-C. et la première moitié du 1er siècle apr. J.-C. Sa panse est globulaire, elle est munie d’anses imprimées de masques au-dessus desquels sont appliquées des décorations modelées. La partie supérieure de la panse est  soulignée par trois cordons en reliefs incisés de gorges. La lèvre est plate. Le décor incisé consiste en deux registres de motifs évoquant des oiseaux en vol qui rappellent le décor des bronzes contemporains.
La partie supérieure de la jarre M.C. 8993 est revêtue d’une couverte de couleur verte. Ce revêtement aurait été obtenu en tamisant au-dessus de la jarre des cendres (ou un mélange de cendres et d’argile). Au cours de la cuisson, les cendres de bois (ou le mélange cendres-argile) auraient réagi avec l’argile contenue dans le corps pour produire une couverte calcique. Le tesson est à base de pierre à porcelaine mais son utilisation moins rationnelle et moins exclusive que par la suite ne permet pas l’obtention de grès porcelaineux.
Peut-être d’abord réservées à un usage funéraire ou rituel, les jarres bu auraient pu être par la suite utilisées comme récipients dans la vie quotidienne.

Référence(s) : Yutaka Mino, Katherine R. Tsiang , Ice and green clouds : traditions of Chinese celadon, Indianapolis : Indianapolis Museum of Art ; Bloomington : university of Indiana Press, 1986.
Michèle Pirazzoli-T'serstevens,  "De l’efficacité plastique à la productivité : les grès porcelaineux du Jiangnan au IIIe-Ive siècles de notre ère", T’oung-Pao, 1998, vol. 84, fasc. 1-3, p. 21-61.
Katherine R. Tsiang,  "Glazed stonewares of the Han dynasty, part one : the eastern group”, Artibus Asiae, 1978, vol. 40, n°2-3, p. 143-176.
Nigel Wood,  Chinese glazes : their origins, chemistry, and recreation, London : A & C Black ; Philadelphia : University of Pennsylvania Press, 2011.
Auteur du fichier :
Agrandir
1/1