Lee Ungno, un étranger en sa patrie

Après Lee Ungno, l'homme des foules en 2017 au musée Cernuschi, le voyage continue pour les œuvres de l'artiste car le musée prête 28 œuvres au musée Lee Ungno à Daejeon, en Corée du Sud pour leur exposition Lee Ungno, a stranger at home. Parmi elles, on retrouve le Pavillon Hyangwon réalisé par Lee Ungno en 1956. Cette exposition a pour objet, alors que Lee Ungno semble avoir enfin retrouvé la place qui lui revient dans l’histoire de l’art coréen, de rappeler la complexité d’un travail qui s’accommode mal des frontières nationales et qui fait fond sur une variété de répertoires inhabituelle chez un maître de l’encre.

Découvrez l'exposition au musée Lee Ungno jusqu'au 30 septembre : Lee Ungno, a stranger at home

Pavillon Hyangwon
Lee Ungno (1904-1989), Pavillon Hyangwon, encre et couleurs sur papier, 1956, Paris, musée Cernuschi. © Musée Cernuschi/Roger-Viollet Droits d'auteur © ADAGP