Vase fanghu 方壺

206
Terre cuite, Polychromie
Vaisselle et ustensile de cuisine, Vase, Mingqi
H. 43.5 x H. 43.9 x l. 20.2 cm
M.C. 9918 a
Don

Ce type de vases est parfois appelé hu carré et couvert (gaifanghu) mais on les désigne le plus souvent par le terme fanghu. Nombre d’entre eux ont conservé leur délicate polychromie. De nombreuses fouilles permettent de situer plus précisément leur lieu d’utilisation et sans doute de fabrication. La couleur sombre de leur terre indique une provenance septentrionale, au Henan et au Shaanxi.
Les fanghu peints sont particulièrement nombreux dans les collections occidentales. L’un des plus anciennement connu en France a fait partie de la célèbre collection Jean Sauphar. Ils obéissent à deux grands types. La paire offerte au musée en 1995, aux formes ramassées, reste par ses proportions proche de modèles métalliques.
Les décors peints, plus ou moins fins et inventifs, comme en témoignent les anneaux de préhension en trompe-l’œil, évoquent tout à la fois des incrustations de métaux précieux tels que sur le célèbre hu découvert dans la tombe de Liu Sheng, à Mancheng (Hebei), mais également les motifs délicats qui ornent les pièces laquées originaires de Chine méridionale, telles celles découvertes dans la tombe n°1 de Mawangdui, près de Changsha. La terre cuite peinte, beaucoup plus économique que des matériaux de luxe, aurait eu la préférence de nombreuses familles désireuses d’honorer leurs morts dans la dignité mais sans trop d’excès somptuaires.

Reference(s) : Marie-Thérèse Bobot, Activités du musée Cernuschi, Arts asiatiques, 1994, t.49, p.63, 115-116.
Gilles Béguin, Activités du musée Cernuschi, Arts asiatiques, 1995, t.50, p.124.
Art chinois, Musée Cernuschi, acquisitions 1993-2004, Paris-Musées/Editions Findakly, 2005, p.76-77.
Author of the record :