Sans titre (composition abstraite)

En 1989
Papier, Encre de Chine
Peinture
Donation (acte notarié) : Marquet, Françoise (épouse Zao Wou-ki 趙無極)
M.C. 2016-31

Zao Wou-ki, devenu l’un des plus célèbres artistes chinois du XXe siècle, arrive en France en 1948. Il assimile alors le vocabulaire abstrait pratiqué par l’École de Paris et l’associe, dans ses peintures à l’huile parfois de grande dimension, à une sensibilité propre marquée par l’équilibre entre l’expressivité graphique des coups de pinceau et l’emploi de couleurs souvent assourdies et volontiers traitées en camaïeu. À partir des années 1970, il revient à la peinture à l’encre dans des oeuvres fortement inspirées par son travail sur toile – poursuivi par ailleurs jusqu’à la fin de sa vie. Cette transposition sur papier d’un vocabulaire élaboré sur un autre support se transforme rapidement en un dialogue fécond entre deux techniques artistiques.

Ainsi, la structuration de la surface de cette oeuvre par un réseau de lignes épaisses, découlant beaucoup plus de la bidimensionnalité et des contrastes entre le fond vierge et l’encre noire de la calligraphie que des compositions à l’huile antérieures, est un procédé également employé par Zao Wou-ki dans certaines de ses peintures sur toile contemporaines.

Référence(s) : Mael Bellec, catalogue Chefs-d'œuvre, musée Cernuschi, éd. Paris Musées, 2018, p. 82-83
Agrandir
1/1