Pigeons et fleurs

Chen, Zhifo 陳之佛

1945
Papier, Encre, Couleurs - Pigments
Peinture
H. 145.9 x l. 70.6 cm
雪翁
M.C. 8718
Don manuel, Guo, Youshou 郭有守, Docteur

Pruniers en fleurs :
Signature : 雪翁
Sceaux du peintre : 1. 陳之佛印(白文) 2. 雪翁(朱文) 3. 心即是佛(朱文)
Traduction : Xue Weng (surnom du peintre).
L’art de la peinture de fleurs et d’oiseaux dans le style gongbi  tel qu’il fut pratiqué par Chen Zhifo ou par son contemporain Yu Fei’an 于非闇 , est généralement considéré comme une restauration du style exact et naturel qui avait fait la renommée de ce genre sous les Song. Cette résurgence des techniques du gongbi dans l’œuvre de Chen Zhifo ne doit pas exlure l’hypothèse d’éventuels emprunts à la peinture japonaise ou à l’art occidental de l’aquarelle, auxquels l’artiste fut exposé pendant ses années de formation. Ainsi, le tronc de prunier a été réalisé au moyen d’une technique connue en Chine sous le nom de jishui fa 積水法 . Néanmoins il est possible que ce procédé, fréquent dans l’œuvre de Chen Zhifo, soit le résultat d’une influence japonaise. Cette technique, connue au Japon sous le nom de tarashikomi, est associée à l’école Rinpa 琳派 . Étant donné la curiosité pour les vocabulaires décoratifs des différentes civilisations dont témoignent les écrits de Chen Zhifo, il est possible qu’il ait emprunté ce geste au Japon. La singularité de l’art de Chen Zhifo tient à la manière dont des éléments de nature suggestive cohabitent avec des éléments plus réalistes. La peinture de pigeons est un exemple de l’harmonie subtile qui s’établit entre la technique du jishuifa, utilisée au niveau du tronc, et le rendu précis des oiseaux, fondé sur le trait de contour.

Référence(s) : Marie-Thérèse Bobot,  Musée Cernuschi: collection des peintures et calligraphies chinoises contemporaines, collection du musée Cernuschi, Alençon : Imprimerie alençonnaise, 1985
Agrandir
1/2
Agrandir
2/2

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.