Usine-paysage

Chen, Ying-Teh 陳英德, né en 1940 à Taiwan

Entre 1980 et 1981
Peinture à l'huile, Toile (matériau)
Peinture
Don manuel : Chen, Ying-Teh 陳英德
M.C. 2018-61

Chen Ying-Teh (né en 1940) étudie à l’Université normale de Taiwan, puis à l’institut de recherches artistiques de l’université de culture chinoise, avant de venir s’installer à Paris en 1969. Iris Clert (1917-1986) le repère dès sa première participation à une exposition collective en 1973 et lui organise une exposition personnelle dès l’année suivante. Grâce à elle, Chen Ying-Teh bénéficie pendant près d’une décennie d’une visibilité non négligeable sur la scène artistique française, avant de se retirer progressivement dans son atelier pour se consacrer notamment à une abondante activité de critique. Sa renommée dans les années 1970 s’explique aisément par la manière dont ses tableaux parviennent à articuler deux contextes artistiques au premier abord profondément déconnectés. D’une part, le public et les critiques français voient son travail comme une déclinaison de la figuration narrative au sein de laquelle il s’inscrit par le choix d’une représentation de la société contemporaine et de compositions évoquant des mises en scène cinématographiques. D’autre part, la figuration de soldats et d’ouvriers évoque immanquablement, en cette période de Révolution culturelle, la peinture maoïste.

Référence(s) : Arts Asiatiques Tome 74 – 2019, p. 123