Vase ding 鼎 dit le "Shang ding"

Anonyme

Entre -900 et -850
Bronze, Fonte, Fonte au moule
Vaisselle et ustensile de cuisine, Vase, Objet religieux
Legs : Cernuschi, Henri
M.C. 610

Les inscriptions sur les bronzes (jinwen) de l’époque Shang (vers 1500 - vers 1050 av. J.-C.) se limitent le plus souvent à un emblème de clan. Sous les Zhou, elles sont plus longues et témoignent souvent des circonstances dans lesquelles ont été coulés les vases. Marqueurs statutaires, ceux-ci sont en effet souvent réalisés à l’occasion de l’octroi d’une charge ou d’un titre. Cette valeur commémorative explique peut-être le choix fait par Shan, personnage de haut rang, d’un certain archaïsme de formulation et de style.

(…) Le roi dit : « Shan, jadis, les anciens souverains t’avaient ordonné d’assister le Seigneur de Bo. Aujourd’hui, moi, réitérant pour la première fois les ordres des anciens souverains, je t’ordonne d’assister le seigneur de Bo et d’inspecter la garnison de [X]. Je te confie l’étendard de ton aïeul. Utilise-le pour servir ». Moi, Shan, j’osai saluer des deux mains et me prosterner le front contre terre, puis en retour je louai la très grande bonté de l’Auguste Fils du ciel. En cette occasion fut fait ce précieux et vénérable vase sacrificiel pour la salle du culte (…). (trad. Olivier Venture)