Chaleur de printemps (Haru atatakai no zu)

Kawabata, Gyokushō 川端玉章

En 1881
Soie, Encre, Couleurs - Pigments
Peinture
H. 144.7 x l. 57 cm
M.C. 2011-22
Achat

Une chatte somnolente est allongée sous une glycine en fleur tandis que ses chatons se disputent une place sous son ventre. Quelques papillons, attirés par les fleurs, volent autour de l'arbre, apportant une touche animée à la composition. La peinture se caractérise par son extrême délicatesse et la précision de ses motifs: rendu de la fourrure des chats, couleurs subtiles des fleurs, dentelure des feuilles de pissenlits, tracé délicat des ailes des papillons.Ces détails contrastent avec le traitement fluide du tronc noueux de l'arbre dépeint dans une technique "sans os". Cette oeuvre représentative du courant du Nihonga (peinture de style traditionnel japonais) s'inscrit dans le prolongement de l'école réaliste Maruyama-Shijō de l'époque d'Edo transformée en une esthétique nouvelle par les apports de la peinture occidentale à la fin du XIXe siècle.
Gyokushō a été professeur de l'Ecole des Beaux-Arts de Tōkyō de 1889 à 1912, puis a enseigné le dessin d'après nature dans l'école qu'il fonda et qui portait son nom (Kawabata gakkō).

Agrandir
1/1

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.