Pot (tsubo)

Shimaoka, Tatsuzō, né en 1919, décédé en 2007

Grès, Glaçure = Couverte
Pot
Legs : Preston, Harley Hall
2018-148

Shimaoka Tatsuzō (1919-2007), élevé au rang de « Trésor national vivant » (ningen kohuhō) en 1996, est l’un des élèves les plus doués d’Hamada Shōji. Tatsuzō s’installe en 1953 à Mashiko, ville au nord-est de Tōkyō, où Hamada avait créé son atelier en 1924, de retour au Japon après son séjour en Cornouailles. Après de longues années d’expérimentation, il développe une technique de décor inédite connue sous le nom de jōmon zōgan. Il utilise des cordes préparées par son père dont il imprime les motifs les faisant rouler sur l’argile encore humide, une fois que la céramique est façonnée. Tel est le cas de ce grand pot de forme balustre, où les coulures de l’enduit blanc appliqué sur la partie supérieure du corps se superposent au revêtement ocre, donnant à la pièce une dimension tactile.

Référence(s) : Manuela Moscatiello, « La beauté de l’ordinaire. Céramiques mingei du musée Cernuschi », Arts Asiatiques, 2021, tome 76, p. 110-111
Agrandir
1/2
Agrandir
2/2