Modèle d'architecture

Anonyme

Entre 50 et 400
Terre cuite
Maquette
Nghi-Vê n°2
M.C. 11162
Don fouilles, Mission Janse Indochine (1934-1935)

Après la révolte des sœurs Trưng (40 - 43), réprimée dans le sang, le contrôle et l’influence de la Chine sont plus marqués et l’ancienne élite dongsonienne est assujettie directement à l’administration chinoise. Cela est particulièrement visible dans l’aménagement des tombes de l’époque qui contiennent des objets issus de la rencontre entre les traditions dongsonienne et chinoise. Les tombes de l’époque de Giao Chỉ reprennent le modèle chinois en usage entre les Ier et Ve siècles pour l’agencement et le mobilier : certains objets étaient ainsi fabriqués spécifiquement pour être enterrés, dans le but de rappeler symboliquement le monde des vivants.
Les modèles d’architecture participent de cette pratique et reflètent la source de la richesse des propriétaires fonciers décédés. Les détails de ces maisons miniatures nous renseignent sur le type d’architecture de l’époque : les lignes incisées sur les murs indiquent qu’ils sont constitués d’un treillis de bambou recouvert de torchis, fixé sur une structure en bois faite de colonnes retenues à la base et au sommet par des poutres horizontales. Le profil évasé des bâtiments permet de protéger le bas des murs du ruissellement en cas de pluie. La toiture en jonc est maintenue par des arêtiers en bambou.
Ce petit pavillon appartient à une habitation de grandes dimensions. Un muret bas sépare l’espace intérieur et un trou ovale indique que ce modèle réduit représente des toilettes.

Référence(s) : Helen Loveday, Viêt Nam : Collection vietnamienne du musée Cernuschi, Editions Findakly - Paris-Musées, 2006, p. 61

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.