Portofolio "La nature prie sans parole" Planche 10

Lebadang

En 1967
Lithographie
Estampe
H. 77 x l. 56.5 cm
M.C. 2015-17-10
Don manuel, Lebadang, Myshu

Lebadang est né en 1921 au Vietnam, dans la province de Quảng Trị, à 50 km de Hué, au sein d’une famille de propriétaires terriens aisés. En 1939, âgé alors de dix-huit ans, il part tenter sa chance en France. Il s'engage dans l'armée française puis suit l'enseignement de l'École des beaux-arts de Toulouse en travaillant parallèlement chez un imprimeur où a pu naître son intérêt pour la lithographie et les techniques de conception des œuvres multiples. Installé à Paris à partir de 1948, il fréquente le milieu artistique de la capitale. Ses premières productions relèvent d’un style assez conventionnel et figuratif qui s’orientera progressivement vers l’abstraction.
En 1967, il réalise à Paris un portfolio de dix-sept estampes intitulé La Nature prie sans parole. Il y propose une méditation au fil des pages sur ce titre qui est son interprétation de la pensée du Dao de jing (道德經), ou « Livre de la voie et de la vertu », écrit vers 600 avant notre ère par Laozi, le père du taoïsme. Dans ses compositions abstraites, Lebadang laisse émerger des formes et des textures que l’on croit reconnaitre fugitivement. Pour lui, l’abstraction, le jeu des textures et des trouées lumineuses des fonds évoque le tout originel de la philosophie taoïste. Les formes qui s’en détachent sont telles des mots qui distinguent et permettent d’appréhender le réel. Mais en distinguant par les mots, l’humain se détache de l’unité première et de sa nature fondamentale. Lebadang invite ainsi le spectateur à la retrouver par la contemplation de fonds abstraits où naissent des formes indéterminées.
Agrandir
1/1

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.