Au retour de son voyage en Asie, Henri Cernuschi fait construire l'hotêl particulier qui deviendra le musée qui porte son nom. 

Une demeure de style néoclassique

Construit par l'architecte d'origine hollandaise, William Bouwens van der Boijen, le bâtiment porte la marque du style  néoclassique en vogue en Italie du Nord vers 1840.

L'extérieur

Sur la façade, on remarque les médaillons en mosaïque d' Aristote et de Léonard de Vinci admirés par Cernuschi. Sur les battants de la porte d'entrée, figurent deux plaques sur lesquelles on peut lire les mots Février et Septembre, dates des deux révolutions de 1848 et 1870 qui installèrent la république en France. Des atlantes barbus supportent une ample corniche qui entoure l'hôtel. 

L'intérieur

L'intérieur est organisé autour d'une immense salle haute de plafond ouvrant sur les frondaisons du parc Monceau et  dominée par le grand Buddha de bronze acquis par Cernuschi au Japon à Meguro, dans les faubourgs d'Edo (Tôkyô). Des frises au niveau du plafond signalent les grandes étapes chinoises et japonaises du voyage qu'Henri Cernuschi et Théodore Duret effectuèrent en Asie, entre 1871 et 1873 re 2001 et 2005, le  bâtiment  a été profondément rénové et  a retrouvé sa logique originelle avec  la remise en état du premier étage où sont installées désormais les collections permanentes, et un agrandissement des espaces d’exposition au rez-de-chaussée.  En effet, les derniers travaux remontant à la fin des années cinquante, le  musée réclamait une refonte complète, une scénographie adaptée aux nouvelles exigences d’exposition et aux normes modernes de sécurité et d’accessibilité.

Photo du médaillon de Léonard de Vinci sur la façade
Le médaillon de Léonard de Vinci. © Musée Cernuschi

Un musée accessible

Le musée est accessible à tous les handicaps moteurs. Il dispose d'un ascenseur accessible de l'extérieur, qui dessert l'en semble des salles du musée.

L'exposition Trésors de Kyoto est fermée au public du mardi 11 au vendredi 14 décembre inclus en raison du renouvellement de la majorité des oeuvres. Cette rotation étant justifiée par la fragilité des oeuvres présentées. Nous vous remercions de votre compréhension et vous invitons à découvrir le nouvel accrochage à partir du samedi 15 décembre à 10h00.