Tenko (lumière du ciel)

Nishinaka, Yukito, né en 1964 à Wakayama (préfecture)

En 2010
Verre, Feuille d'or
Récipient ou contenant
Achat :
M.C. 2018-37

Nishinaka Yukito est né en 1964 à Wakayama. Il s’est diplômé à l’Université Hoshi de Tōkyō, où il s’est spécialisé dans les sciences pharmaceutiques et a découvert l’art du verre. En 1994, il part aux États-Unis pour étudier la sculpture en verre à l’Institut des Arts de Californie pendant quatre années. À l’issue de cette formation, il crée l’atelier Nishinaka Yukito Glass Studio et consacre sa carrière à la création d’objets d’art en verre. Pour ses œuvres, Nishinaka s’inspire de deux techniques traditionnelles japonaises de réparation : le kintsugi (« jointure d’or »), qui consiste à réparer les céramiques brisées à l’aide de la laque végétale japonaise dite urushi et de la poudre d’or, et le yobitsugi, qui réutilise un ou plusieurs tessons provenant d'autres céramiques pour combler des lacunes.

Le céramiste s’est inspiré du procédé du kintsugi pour réaliser ce petit contenant pour le thé vert en poudre (chaki) à la forme balustre. Le choix d’utiliser la feuille d’or a permis d’obtenir des effets décoratifs très raffinés. En revanche, pour le couvercle, Nishinaka n’a utilisé que du verre afin de mettre en valeur sa transparence. Le chaki représente un des ustensiles utilisés lors du rituel du thé, d’habitude sélectionnés en harmonie avec le lieu et le thème de la rencontre ainsi que la saison en cours. L’appréciation de la beauté de la vaisselle constitue un moment essentiel de la cérémonie du thé au Japon, où chaque objet mérite une observation attentive de tous les participants.

Reference(s) : Manuela Moscatiello, « Activités du musée Cernuschi », Arts Asiatiques, 2019, tome 74, p. 134
Zoom
1/3
Zoom
2/3
Zoom
3/3