Cabinet portable

Anonyme

Entre 1601 et 1625
Bois (matériau), Laque, Nacre, Métal, Argenture
Meuble
Achat :
M.C. 2011-2

Cabinet portable en bois revêtu de laque noire (urushi) réalisé dans le style dit nanban, qui signifie « barbares du Sud ». Ce nom a été donné par les Japonais aux Portugais, premiers Européens à débarquer sur le sol nippon en 1543. De forme carrée, le cabinet est muni d’une ouverture supérieure et de montures et charnières argentées. Ses décors, présents sur toutes les faces, en particulier les rinceaux végétaux, sont caractéristiques de la production nanban destinée à l’exportation. Obtenus à l’aide d’application de laque d’or et d’argent posée en aplat suivant la technique du hiramaki-e et d’incrustations de nacre (raden), les motifs sont issus du monde naturel. Sur le devant, deux oiseaux volent parmi des branches de cerisiers en fleur et de petits chrysanthèmes, non loin d’un cours d’eau. Ces éléments sont également présents sur le dessus où, près de la poignée, figure un pavillon au toit de paille. L’intérieur de la porte d’ouverture, sans bordure, est orné de rinceaux de feuilles de belles de jour (asagao) sur fond noir.

Reference(s) : Geneviève Lacambre (dir.), L’Or du Japon. Laques anciens des collections publiques françaises, Villeurbanne, IAC éditions, 2010, p. 73
Zoom
1/10
Zoom
2/10
Zoom
3/10
Zoom
4/10
Zoom
5/10
Zoom
6/10
Zoom
7/10
Zoom
8/10
Zoom
9/10
Zoom
10/10