Du 14 juin au 2 octobre 2022, dans le cadre de notre "été vietnamien", une sélection de céramiques ayant fait l'objet d'une campagne de restauration seront présentées au public, dont certaines pour la première fois.

Salle du Bouddha (salle Kwok)
1er étage du musée Cernuschi
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

Accès gratuit dans les collections permanentes

En mars 2020, le nouveau parcours des collections permanentes du musée Cernuschi a ouvert au public après une fermeture pour rénovation et offre désormais aux visiteurs une vision élargie de la richesse des collections, en rapprochant l’art de la Chine de celui de la Corée, du Japon et du Vietnam. Pour la première fois depuis plusieurs dizaines d’années, la collection vietnamienne est à nouveau exposée.

Pour préparer la réouverture du musée, une opération de mécénat participatif a été lancée du 5 octobre au 10 décembre 2019. Intitulée "Recollons les fragments du passé !", elle a pu être menée à bien grâce au soutien de la Société des Amis du musée Cernuschi et à celui de nombreuses associations d’amitié franco-vietnamienne.

L’objectif était de récolter 12 000 € afin de restaurer une sélection parmi les céramiques vietnamiennes conservées en réserve. Cette somme correspondait à la restauration du grand modèle d’architecture et de deux ou trois pièces rares et particulièrement intéressantes qui méritaient de figurer dans le parcours permanent. Finalement, 33 095 € ont été récoltés grâce à la générosité de près de 130 donateurs !

Ainsi, vingt céramiques vietnamiennes ont pu être restaurées, dont une sélection est présentée pendant tout l’été.

Les céramiques ont été sélectionnées en fonction de leur état de conservation et de leur importance patrimoniale. Elles sont entrées dans les collections dans les années 1920-1930, à l’époque de l’Indochine française. Les institutions publiques ont financé les missions de l’archéologue Olov Jansé dans le nord du Vietnam entre 1934 et 1938. Plus de 1500 objets ont alors rejoint les collections du musée Cernuschi en 1935, suite à la première campagne de fouille. D’autres objets ont été collectés par des amateurs érudits lors de leur séjour en Indochine et offerts au musée dès les années 1920.

À cette époque les objets ont été restaurés, mais les colles employées ont jauni et ont perdu leur pouvoir adhésif. Aussi certaines céramiques autrefois recollées sont désormais en plusieurs morceaux. Parfois, les restaurations anciennes sont grossières : la colle déborde, les fragments ne sont pas parfaitement ajustés, un badigeon est appliqué sur les parties authentiques pour masquer les comblements ou les zones de collage.

Le choix des œuvres à restaurer a été déterminé en fonction de leur rareté dans les collections du musée et dans le corpus connu des collections vietnamiennes. Les lacunes ne devaient pas être trop importantes, et le profil de la pièce devait être conservé afin de pouvoir restituer les parties manquantes. Les restaurateurs retenus pour intervenir sont des experts en traitement des objets archéologiques.

Chaque œuvre a été minutieusement nettoyée et plongée dans des bains d’eau pour éliminer les sels d’enfouissement. Les matériaux les plus adaptés au remontage et au collage des fragments ont été choisis, afin de respecter la charte déontologique pour la restauration des œuvres patrimoniales en vigueur en France. Chaque intervention est réversible et respecte l’authenticité des œuvres, sans chercher à masquer le passage du temps. Les parties restituées sont repérables à l’examen rapproché, par l’absence de décor, une matité ou une retouche colorée par petits points. Par contre, l’objet regardé d’un peu plus loin redevient lisible car les lacunes et repeints ne viennent plus gêner la perception d’ensemble.

 

ÉTAPES DE LA RESTAURATION DE LA VERSEUSE M.C. 7388

Ainsi, ces céramiques que l’on ne pouvait pas exposer en raison de leur aspect disgracieux, retrouvent aujourd’hui leur place parmi les pièces majeures de la collection vietnamienne.

Que tous ceux qui ont participé à ce projet en soit ici chaleureusement remerciés !

Un été vietnamien au musée Cernuschi

L'été 2022 au musée Cernuschi sera aux couleurs du Vietnam !

Parallèlement à la présentation de céramiques vietnamiennes nouvellement restaurées dans les collections permanentes, ne manquez pas l'accrochage Impressions de Cochinchine, en salle Peinture du musée.

 

 

Ainsi que la visite-conférence au musée Cernuschi organisée par le Printemps Asiatique Paris

Jeudi 16 juin 2022 de 14h à 16h

Par Anne Fort, conservatrice responsable des collections vietnamiennes du musée Cernuschi

Press

Discover