Cap Caxine (Alger)

Hàm, Nghi, né en 1871 à Hué, décédé en 1944 à El Biar

1915
Peinture à l'huile
Peinture
Signé 春子 et daté 1915
Don manuel :
M.C. 2020-26

Cette marine de la côte algéroise, signée "春子" en bas à droite et exposée en 1926, a été réalisée sur le motif, comme l’indiquent les trous de taquet aux quatre angles. La composition tripartite, rochers, eau, ciel, occupant chacun un tiers de la surface, est fréquente chez Hàm Nghi. Ces trois éléments sont traités de manière différenciée : le ciel est brossé au moyen de touches verticales tandis que le mouvement des vagues est rendu par des touches orientées, à la manière d’un Van Gogh assagi. Les rochers rappellent la manière synthétique de l’école de Pont-Aven et des Nabis. Les formes sont simplifiées, les ocres et oranges vifs sont soulignés par des arêtes bleu dur. L’écume est audacieusement rendue par de forts empâtements blancs. À l’horizon, le cap gris bleuté se détache sur le ciel clair dégradé. L’artiste s’approprie ici divers éléments empruntés à des mouvements picturaux apparus un quart de siècle auparavant et les synthétise dans une composition vibrante et équilibrée.
Référence(s) : Anne Fort, Hàm Nghi, prince d'Annam (1871-1944) : L'art en exil, Milan, Silvana Editoriale, 2022, p. 53
Agrandir
1/3
Agrandir
2/3
Agrandir
3/3