Sans titre

Lee, Jin Woo 이진우, né en 1959

En 2016
Papier
Peinture
Don manuel : Anonyme
M.C. 2016-59

 

Après des études à l’université Sejong de Séoul et un premier séjour en France pendant lequel il suit les cours de l’université Paris VIII, puis de l’École nationale supérieure des beaux-arts jusqu’en 1989, Lee Jin Woo 이진우, 李鎮雨 (né en 1959) brûle la quasi-totalité de sa production. De retour en Corée de 1993 à 2005, il doit ainsi fonder son travail sur de nouvelles bases. Cette tâche passe par une longue période contemplative pendant laquelle il se contente de semer des graines d’herbe sur du papier pour regarder cette végétation pousser et dépérir. Cette expérience et l’intuition d’une homologie entre sa vie, son activité créatrice et des processus cosmologiques le poussent à rejeter l’achat de fournitures artistiques pour ne travailler qu’avec du papier et des éléments de réemploi, puis avec des matériaux considérés comme caractéristiques de sa patrie, au premier rang desquels le charbon et le papier hanji. Les années qui suivent sont consacrées à explorer les potentialités de ce dernier. Cela aboutit à partir de 2009 à l’élaboration d’une nouvelle technique, mise au service d’œuvres totalement abstraites. Sur un support constitué par de multiples couches de hanji, devenues totalement rigides, Lee Jin Woo colle des morceaux de charbon, qu’il use ensuite progressivement au moyen d’une brosse métallique. Une fois la surface arasée, il rajoute de la matière et reprend son activité laborieuse de texturation en fonction du nombre de passages de la brosse et de la pression exercée sur elle. Il donne ainsi naissance à des compositions abstraites constituées de plans géométriques aux aspérités et aux teintes déclinées progressivement, du gris lisse des papiers encollés au noir d’encre rugueux du charbon.

Référence(s) : Arts asiatiques, tome 72, 2017, p. 138
LPDP_144390-16
Agrandir
1/1