Le musée Cernuschi est heureux d'accueillir une nouvelle création de l'artiste Shen Yuan. Première installation contemporaine présentée dans le musée rénové, elle sera visible du 14 octobre 2021 au 30 janvier 2022 dans la salle du Bouddha.

Salle du Bouddha
1er étage du musée Cernuschi
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

Accès gratuit dans les collections permanentes

"Fragments de mémoire" est une installation inédite qui, après la rénovation du musée en 2020, vient inaugurer une politique de présentations exceptionnelles d'installations contemporaines dans la salle du Bouddha.

C'est l'œuvre de l'artiste Shen Yuan (née en 1959). Celle-ci est une actrice de premier plan de l'art contemporain depuis sa participation au mouvement d'avant-garde dans la Chine des années 1980. En témoignent les présentations de ses œuvres, ces dernières années, dans de multiples expositions personnelles et collectives au sein d'institutions aussi diverses que le UCCA - Ullens Center for Contemporary Art de Pékin, le Guggenheim museum de New York ou la Monnaie de Paris.

Après son arrivée en 1990 à Paris avec son mari, l'artiste Huang Yong Ping (1954-2019), Shen Yuan a développé une œuvre marquée par des questionnements constants sur l'altérité, l'identité et la langue.

En 2011, elle avait réalisé "Crâne de la Terre", dans le cadre de l'exposition Artistes chinois à Paris.

Pour cette nouvelle proposition au musée Cernuschi, elle a choisi d'engager un dialogue entre son installation et les collections qui l'entourent, et d'explorer un autre thème qui lui est cher, celui des rapports entre mémoire, intimité et objets du quotidien.

"Le peigne est un objet personnel qui peut nous accompagner toute une vie. Le matin, il sert à nous débarrasser des bribes des rêves de la veille et à ouvrir de nouveaux sillons de pensée. Les rêves sont des germes de la mémoire qui se décomposent en fragments, légers et fragiles, comme des pellicules qui se détachent du cuir chevelu.

Lorsque Eric Lefebvre, directeur du Musée Cernuschi, m’a invitée à réaliser une œuvre dans une salle des collections chinoises, j’ai voulu instaurer un dialogue avec ces œuvres anciennes et réfléchir sur la relation entre le temps et la mémoire. En effet, ces objets de collection sont des témoins du temps passé, et ils rendent visible le passé que l’on peut alors imaginer. Ils incarnent aussi de nombreuses histoires d’antan et mon installation de peigne est un nouvel objet qui raconte une nouvelle histoire. Les liens qui se tissent entre ces histoires forment ainsi notre histoire." — Shen Yuan, le 29 juillet 2021

Shen Yuan, 2013 ©  Photo. archives kamel mennour

 

Née en 1959 à Xianyou en Chine, Shen Yuan vit et travaille à Paris depuis 1990. Elle est représentée par la galerie kamel mennour, Paris/London.

    En partenariat avec :

Espace presse

Découvrir