Coupe

Anonyme

Entre 1200 et 1400
Grès, Glaçure = Couverte, Décor peint sous couverte
Coupe (récipient)
H. 5.9 x D. 17.8 cm
M.C. 8238
Don fouilles, Janse, Robert Ture Olov

À partir de la dynastie chinoise des Song (960-1279), l’usage de boire du thé se développa et devint le cœur d’une réflexion esthétique que l’on appelle la « culture du thé ». Ainsi, la contemplation d’un jardin, d’une peinture, d’un bel objet, rythmait les réunions où l’on servait cette boisson. Les esthètes aimaient la boire dans trois types de bol : les bols blancs, les bols verts et les bols noirs. Cette coupe vietnamienne atteste de l’influence du goût chinois car les couvertes brunes y sont également très prisées, au côté des céramiques blanches et vertes. Mais la facture vietnamienne est caractérisée de légères imperfections de cuisson : la coupe n’est pas parfaitement circulaire et des bulles d’air ont produit de petits soulèvements dans la surface de la pâte. Pour autant la pièce n’a pas été mise au rebut. Cinq traces de pernettes apparaissent dans le fond de la coupe. La couverte a été passée vigoureusement en laissant le pied largement découvert. À la différence des productions chinoises, cette coupe a été décorée d’un motif très stylisé répété six fois à l’intérieur et cinq fois à l’extérieur. Souvent appelé « motif de pied de poule » dans les ouvrages occidentaux, il semble plus plausible que ce décor soit d’origine végétale et évoque la fleur du plaqueminier, une petite fleur jaune à quatre pétales.
Les motifs ont été peints dans un engobe qui ne réagit pas comme la pâte puisque la couverte brune qui recouvre le tout prend un aspect brun profond sur fond de pâte mais se colore en jaune ambré lorsqu’elle se superpose à l’engobe. La couleur brune de la couverte révèle sa tonalité chaude lors de la cuisson en atmosphère oxydante.

Agrandir
1/2
Agrandir
2/2

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.