Hibou

En 206
Terre cuite, Moulage = moulé, Couleurs - Pigments
Statuette, Mingqi
H. 35 x l. 12.5 cm
M.C. 7372
Achat

Ce substitut funéraire imite un vase véritable, destiné à contenir des boissons fermentées. Il est en forme de hibou . Déjà à l’époque des Shang (vers 1550 - vers 1500 av. J.-C.), en Chine du Sud, quelques récipients de bronze possédaient les traits d’un oiseau (niaohouzun), mais ces exemples sont trop anciens pour que l’on puisse établir une filiation entre ces témoignages archaïques et l’époque des Han. Vadime et Danielle Elisseeff évoquent à propos du hibou présenté ici d'antiques rites de fertilité durant lesquels on perçait une outre en forme de hibou, remplie de sang.
À l'époque des Han, de tels vases ont pu contenir des médicaments.  Les vases en forme de hibou sont alors nombreux. Généralement, la tête amovible forme le bouchon ; ici, l’ouverture du vase se situe au-dessus du crâne. Ce type inhabituel n’implique cependant aucune évolution chronologique.
Par sa force expressive obtenue par de simples jeux de couleurs, le hibou du Musée Cernuschi constitue l’un des chefs-d’œuvre de la céramique de la dynastie des Han.

Référence(s) : Gilles Béguin, Arts de l’Asie au Musée Cernuschi, Paris Musées / Findakly, 2000, p.76.
Danielle et Vadime Elisseeff, La Civilisation de la Chine classique, Paris, Arthaud, 1979.
LPDP_24572-3_1
Agrandir
1/2
LPDP_25900-3_1
Agrandir
2/2

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.