Tête de bodhisattva

Anonyme

Entre 589 et 618
Calcaire, Taille = taillé
Objet religieux, Statue
Achat en vente publique :
M.C. 9801

La période d’éclatement politique en Chine du Nord qui suit le démantèlement de l’empire des Wei du Nord, voit l’éclosion de plusieurs foyers artistiques. Une tête de bodhisattva, le front ceint d’un diadème partiellement conservé, retient l’attention par la stylisation extrême de ses traits, les arcades sourcilières se prolongeant par l’arête du nez dans une courbure parfaite, et le délicat traitement des palmettes de la coiffure. L’œuvre, connue dès 1913, provenant de la collection du couturier Jacques Doucet (1853-1929), a été plusieurs fois publiées entre autres par Osvald Sirèn dans son ouvrage sur La Sculpture chinoise (1926, tome II, pl. 304 d).

Référence(s) : Marie-Thérèse Bobot, Chine connue et inconnue : Dix années d'acquisitions au musée Cernuschi, Paris, Paris-Musées, 1992, p.13-14.
LPDP_24571-1
Agrandir
1/1