Vase lei 罍

Anonyme

Entre -1050 et -771
Bronze, Fonte = fondu, Fonte au moule
Objet religieux, Vase
H. 49.7 x L. 34.5 cm
M.C. 440
Legs, Cernuschi, Henri

Ce vase destiné à conserver les boissons fermentées appartient à un très petit groupe de lei, découverts dans des sites aussi éloignés que Beido (ou Baidong), dans le district autonome mongole de l’aile gauche de la bannière de Harqin, au Liaoning, ou Zhuwajie, dans le district de Peng, au Sichuan.
Ces pièces possèdent toutes les mêmes caractéristiques. Quatre masques de taotie sont placés latéralement sur la partie inférieure de la panse et non de manière axiale par rapport aux anses comme on le rencontrait systématiquement à l’époque Shang. Quatre créatures caractéristiques, à trompe recourbée, parfois identifiées comme des éléphants, en décorent la partie supérieure. Le couvercle épouse la forme d’un saurien mythique enroulé sur lui-même.
Une inscription apocryphe portée sur le bord intérieur du col du lei du Musée Cernuschi a fait douter autrefois de son authenticité. À la lumière des fouilles récentes, l’ensemble des spécialistes  le considèrent aujourd’hui comme ancien et particulièrement rare.

Référence(s) : Gilles Béguin, Arts de l’Asie au Musée Cernuschi, Paris Musées / Findakly, 2000, p.46.
LPDP_25900-12
Agrandir
1/1

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.