Théière (kyūsu)

Ogata, Shūhei 尾形周平, né en 1788, décédé en 1839

Entre 1800 et 1839
Porcelaine, Décor peint sur couverte
Théière
Cachet estampé sous la poingée : "Shūhei" 周平
Legs : Cernuschi, Henri
M.C. 2550

Cette théière de type kyūsu était destinée au thé vert infusé (sencha). Son décor, d’une qualité hors du commun, est inspiré de Chine, à l’instar d’autres créations d’Ogata Shūhei, célèbre pour ses pièces en porcelaine d’une extrême finesse. La représentation d’enfants chinois (karako), considéré comme un émblème de fécondité et un symbole de bon augure, est ici réalisé sur la couverte à l’aide d’émaux polychome et enrichie de dorures. Cernuschi destine l’une des salles du premier étage de sa maison musée aux « kakémonos et aux théières », toutes provenances confondues. Ces dernières, comprenant des verseuses à alcool, témoignent de l’intérêt du collectionneur pour les objets d’usage quotidien ainsi que de son intention d’en illustrer l’incroyable variété de formes et de décors. La revue L’Illustration, qui consacre un article au musée Cernuschi en 1897, désigne cet ensemble comme « la collection la plus ravissante de théières qu’on puisse rêver ».

Référence(s) : Michel Maucuer (dir.), Céramiques japonaises. Un choix dans les collections du musée Cernuschi, Paris, paris Musées, p. 102