Fragment de brique estampée

Anonyme

Entre 50 et 400
Terre cuite
Brique
E. 4.9 x l. 145 x L. 23.1 cm
L.T. 12 ; Z
M.C. 11304
Don fouilles, Mission Janse Indochine (1934-1935)

À partir de la révolte des sœurs Trưng, de 40 à 42 de notre ère, la Chine administra le nord du Vietnam de manière plus directe que précédemment. Le nouveau mode d’inhumation dans de vastes caveaux en briques introduit par les colons chinois remplaça progressivement les fosses plus simples de la culture de Đông Sơn. Pourtant, des réminiscences des motifs décoratifs dongsoniens apparaissent encore sur le décor estampé de certaines briques. Celle-ci présente un décor de trois cercles concentriques autour d’un point. De ces cercles émane un axe auquel s’accrochent quatre autres cercles pointés et deux cœurs.
Ce type de décor estampé n’existe pas en Chine centrale, ce qui inviterait à penser que ces tombeaux n’étaient pas forcément ceux de colons chinois venus administrer la région, mais pouvaient être aussi ceux de notables d’origine indigène qui n’ont pas seulement imité les coutumes de leurs puissants voisins du nord, mais ont aussi cherché à les assimiler en les adaptant à leur culture.

Référence(s) : Monique Crick, Viêt Nam : Collection vietnamienne du musée Cernuschi, Editions Findakly - Paris-Musées, 2006, p.72-73
LPDP_35007-7_1
Agrandir
1/1

En raison d’une opération de maintenance, certaines images du site du musée Cernuschi ne sont pas visibles pour le moment. Merci de votre compréhension.