Coffret à ustensiles pour le jeu des encens (kōgubako)

Boîte
Legs : Cernuschi, Henri
M. C. 4438

Ce coffret en bois au couvercle emboîtant (kabusebuta zukuri) avec longues bordures festonnées est entièrement revêtu de laque noire (urushi) et décoré de petits fragments de feuille d’or et de nacre d’ormeau (awabi) qui représentent des vignes, des raisins et des écureuils. Certains détails telles les nervures des feuilles sont réalisés à l’aide de la technique dite hakue, en dessinant sur la feuille métallique, alors que d’autres comme la face et le poil des petits animaux sont gravés d’une manière très naïve sur la surface de la nacre. Le choix des motifs décoratifs et leur rapprochement, que l’on retrouve souvent dans les objets en laque provenant des îles Ryūkyū, symbolisent un souhait de bon augure qui exprime le vœu de naissances nombreuses.

L’intérieur du coffret est saupoudré de paillettes d’or selon la technique du nashiji (« fond de poire »), et divisé en deux compartiments dans lesquels se trouvent quatre petites boîtes au décor similaire, l’une carrée et les trois autres rectangulaires. Une de ces boîtes contient les jetons (fuda) prévus dans le déroulement du jeu des encens. Considéré à l’époque Edo comme un des passe-temps les plus raffinés des classes aristocratiques et militaires, ce jeu consistait à brûler une sélection de précieuses essences de bois afin d’en identifier les fragrances (kōdō).

Référence(s) : Manuela Moscatiello, catalogue Chefs-d'œuvre, musée Cernuschi, éd. Paris Musées, 2018, p. 119