Brûle-parfum en forme de radis et soricidé

Bronze
Brûle-parfum
Legs : Cernuschi, Henri
M.C. 843

Ce brûle-parfum en bronze révèle le réalisme et la perfection technique atteints au Japon à la fin de la période Edo. Le radis chinois (daikon) et la petite souris au-dessus, dressée sur ses pattes arrière, sont d'un naturalisme efficace. La souris forme le bouton du petit couvercle du brûle-parfum. Au Japon, la souris est un symbole de fertilité et le messager de Daikokuten, l'un des sept dieux de la fortune (Shichifukujin). Dans l'iconographie nipponne, la souris est généralement représentée seule, mais lorsqu'elle est rapprochée à un marteau et un radis, la référence à Daikokuten est indéniable. Le brûle-parfum a toujours joué un rôle fondamental dans la célébration des rituels au Japon. Dans ce cas, la référence de bon augure est bien adaptée au goût de l'environnement domestique de la classe urbaine émergente à la fin de la période Edo.

Référence(s) : Rosanna Pavoni (dir.), Viaggio in Oriente. L’avventura di Enrico Cernuschi (1821-1896), patriota, finanziere, collezionista, Milan, Federico Motta Editore, 2005, p. 70-71
Agrandir
1/2
LPDP_53739-7
Agrandir
2/2